02

La galerie du jour agnès b. est heureuse de présenter Blues, une exposition de Tim Barber du 6 novembre au 19 décembre.
Le photographe new-yorkais présentera une dizaine de cyanotypes, conçus selon un procédé de tirage produisant une image bleu-cyan.

Tim Barber naît en 1979, grandit dans le Massachussets, vécut plusieurs années dans le Vermont puis étudia la photographie à Vancouver avant de se baser à New-York où il vit actuellement.

Photographe, commissaire d’expositions et designer, Barber travailla comme éditeur photographique pour Vice Magazine de 2003 à 2005 et créa une galerie en ligne d’archives photographiques. Tiny Vices fut conçu comme une application gratuite en 2010 pour devenir Time & Space en 2013, une plateforme communautaire et créative. En 2008 l’artiste assura le co-commisariat de la première édition du New-York Photo Festival avec Martin Parr (Magnum) Kathy Ryan (New-York Times Magazine), et Leslie Martin (The Aperture Foundation). La même année il édita une série de cinq monographies publiées par The Aperture Foundation et lança la maison d’édition indépendante TV Books.

Tim Barber est représenté par la galerie Yuka Tsuruno à Tokyo et Company Gallery à New-York.

« L’un de mes premiers souvenirs artistique remonte à l’école primaire, lorsque j’allais au cimétière et faisais des empreintes de pierres tombales en frottant du charbon sur du papier journal. Je me souviens avoir repensé à cela plus tard, en faisant mes développements dans la chambre noire du lycée ; j’ai alors réalisé combien les procédés photographiques et l’estampe étaient proches. J’ai toujours aimé considérer la photographie ainsi, comme le rendu détaillé d’une réalité 3D par frottement, la photographie comme la traduction des empreintes. Ces considérations m’ont amené à travailler le procédé du cyanotype pour cette nouvelle série. Je me suis intéréssé à la rencontre entre des images digitales prises à l’Iphone et le procédé archaique du cyanotype, curieux de ce qui se produirait à cette intersection. Ces tirages sont pour moi des impressions réinterprétées, comme une empreinte au fusain de leurs originaux.»

Tim Barber



communiqué de presse français
communiqué de presse anglais